Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont intensifié leur traque des ADF cette semaine dans le « triangle de la mort ». 7 combattants ont été tués et du matériel a été saisi.

Porte-parole de l’opération Sukola 1, le lieutenant Mak Hazukay a communiqué hier sur le bilan des opérations menées dans le territoire de Beni contre des positions des combattants ADF. Du 12 au 16 septembre, ce sont ainsi 7 éléments qui ont été tués par les FARDC qui n’ont fait aucun capturé. L’armée congolaise a également saisi 4 AK-47, 1 panneau solaire, 2 bombes artisanales, ainsi que des « documents importants ».

Tout au long de la journée d’hier, de nombreux habitants de Beni et d’Eringeti faisaient état de tirs à l’arme lourde venant de la forêt. Alors que dans un premier temps, des rumeurs circulaient sur la mort de 6 FARDC dans les combats, l’armée n’a pas confirmé et s’en est tenue à un bilan de deux soldats tués suite aux opérations menées en milieu de semaine à Kambi Ya Miba :

« Nous avons neutralisé 4 ennemis dont nous avons vu les cadavres. Dans nos rangs il ya deux militaires qui ont été grièvement blessés et ce matin (jeudi) on m’apprend qu’ils seraient décédés, a ainsi déclaré Mak Hazukay. Il y en a trois qui sont aussi blessés et dans le rang de nos frères d’armes de la Monusco il y aurait aussi des blessés. Une arme du type AK47 a été aussi récupérée et une lampe torche ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *