En fin de semaine dernière, ils avaient causé une panique meurtrière à Beni, alors que la population se pensait attaquée par les ADF.

Le dénommé Timothée Ikalu Nongo a été condamné par le tribunal militaire de Beni-Butembo à une peine de 10 ans de prison ferme, pour les motifs de « dissipation des munitions et violation des consignes ». Alors en état d’ébriété, le sergent avait tiré à l’arme automatique dans les rues de Beni en lançant des appels à la population contre une attaque imminente des ADF contre le centre-ville.

Dans leur fuite, c’est un total de 17 habitants, dont de nombreux enfants, qui auront été tués accidentellement du fait des fortes pluies, la plupart d’entre eux par noyade dans la rivière Kilokwa.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *