Le président-coordonateur national de l’AJEMESCO, Hassan Kandolo, est actuellement dans la province du Sud-Kivu, où il a entamé une tournée auprès des organismes et structures islamiques locales.

14449023_982511781859684_194192493571114786_n  14502971_982511661859696_892679220449771666_n

 

 

 

 

 

 

Arrivé à Goma (Nord-Kivu) en fin de semaine en provenance de Kisangani (Thsopo), Hassan Kandolo procède depuis plusieurs jours au passage en revue des centres islamiques de la région, notamment ceux fondés par Shaykh Muzammil Idrissa, actuellement aux arrêts et aux mains de la justice à Beni. Soupçonné par les services de renseignements militaires d’être mêlé aux activités attribuées aux ADF,  l’imam bénéficie d’un vaste soutien au sein de la communauté musulmane des deux Kivu.  De passage à Buzibulenga, dans le territoire de Kalehe, le président-coordonnateur national de l’AJEMESCO a « exhorté tout le monde non seulement à la patience », mais a surtout invité les partisans de l’imam Muzammil Idrissa à s’abstenir de « tout commentaire et à laisser la justice faire son travail. »

Basée à Kisangani,  l’association des jeunes musulmans pour l’éducation et le bien-être social en République Démocratique du Congo (AJEMESCO) épaule et soutient plusieurs initiatives islamiques à travers le pays. Elle est elle-même à la base de nombreux projets religieux, éducatifs et humanitaires, qui ont fait d’elle un partenaire privilégié de la COMICO, l’entité officielle de l’islam en République Démocratique du Congo.

14470634_982511875193008_2524193390250998607_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *