RD Congo – Actu : La Véranda-Mutsanga demande aux Maï-Maï « Corps du Christ » de quitter Butembo.

Après avoir perdu 14 hommes à Kabasha et vu 11 des leurs être capturés par l’armée, selon le bilan communiqué par les FARDC, les rebelles de la milice « Corps du Christ » ont appelé leurs partisans à se retrouver au Mont-Carmel, à Butembo, pour prier et se restructurer en vue de mener de nouvelles attaques.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, avait pourtant prévenu : les adeptes de la secte « Corps du Christ » qui se réuniraient dans le maquis de Butembo subiraient tôt ou tard le feu des FARDC. Faisant fi de ces menaces, Joseph Sikimwambe, porte-parole de la rébellion, a confirmé à la radio Kivu1 que les miliciens avaient quitté Kabasha pour se retrouver sur leur « colline sainte » de Mont-Carmel, où ils continuaient à recevoir de nouveaux adeptes avec lesquels des prières étaient organisées.

camp mai mai 1 camp mai mai 2

Recrutés à Beni et Butembo, les adeptes de cette secte religieuse armée dirigée par le pasteur David Maranata ne sont intégrés qu’après avoir reçu un tatouage sensé garantir force et invulnérabilité face aux présumés ADF. Car c’est bien pour combattre ces insaisissables rebelles d’origine ougandaise que cette milice, comme d’autres avant elle, s’est constituée, et qu’elle a mené sa dernière offensive à Kabasha, sur la route entre Butembo et Beni. Considérés comme des rebelles au regard de la Constitution congolaise, ces Maï-Maï pensent pouvoir, à l’aide de lances et de lance-pierre, venir à bout de l’insécurité à l’Est de la République Démocratique du Congo. Sauf que par leurs agissements, les miliciens de la secte « Corps du Christ » se comportent en véritables ennemis des FARDC, mais également des populations locales, qui les ont pourtant massivement soutenus lors du siège de Kabasha la semaine dernière.

C’est ainsi que la Véranda-Mutsanga, mouvement citoyen hautement influent de Butembo, a invité aujourd’hui les adeptes de la secte armée à quitter Butembo afin de se concentrer sur leur mission initiale : traquer les présumés-ADF qui s’y trouvent. Dans un communiqué publié ce matin, la Véranda-Mutsanga fait également état de plusieurs cas de harcèlement et de racket des miliciens du groupe « Corps du Christ » sur les populations locales.


communiqué VM


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *