Imam représentant légal de la COMICO dans le Maniema, Shaykh Djuma Imurani loue le dynamisme de la communauté musulmane dans sa province.

Province-phare de l’islam congolais, le Maniema tente d’entretenir son statut de berceau de la communauté musulmane de la République Démocratique du Congo en multipliant les projets visant à l’expansion de la religion et au bien-être de ses adeptes. « Nous vivons en toute harmonie, même si c’est vrai qu’il a parfois pu y avoir des rivalités au sein de la communauté, nous explique le chef de l’entité islamique provinciale. Aujourd’hui, nous travaillons ensemble pour le développement de nos infrastructures, de nos mosquées, et je peux dire que tout se passe bien au niveau de la communauté islamique dans le Maniema ».

Si Shaykh Djuma Imurani insiste sur la bonne entente au sein de la communauté, c’est parce que celle-ci connaît des tensions historiques entre les adeptes du courant qadiriya et ceux, majoritaires, d’un islam sunnite plus classique. Ajouté à cela, les organisations rivales de la COMICO contestent la légitimité de l’entité officielle de l’islam congolais, à l’image des adeptes de l’imam Moussa Dokodoko, de Kinshasa, farouchement opposé aux représentants actuels des musulmans en RDC. Au-delà de ces problèmes internes, que Shaykh Djuma Imurani tente de gérer tant bien que mal, il se félicite de l’essor continu de l’islam dans la seule province congolaise renfermant des villes et des localités où les musulmans sont souvent majoritaires.

« Dans la seule ville de Kindu, chef-lieu du Maniema, on recense environ 32 000 musulmans, avance ainsi l’imam. Concernant la province entière, il y a plus de 500 mosquées centrales, sans compter les petites salles de prières ».

Pour entretenir le prestige islamique du Maniema, Shaykh Djuma Imurani nous assure que la COMICO travaille, à l’échelle locale, avec les autorités politiques, pour la bonne conservation et la restauration des toutes premières mosquées construites au Congo, qui se trouvent majoritairement sur le territoire de la province.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *