Malgré la décision de justice prononcée contre les imams Hamza Baguma et Djibril Muhindo, leurs partisans continuent à se battre pour obtenir un nouveau procès avec l’espoir de voir les deux hommes être innocentés.

conférence de Hamza Baguma à la mosquée de Butembo (juil.2016)
conférence de Hamza Baguma à la mosquée de Butembo (juil.2016)

Ils ont redoublé leurs efforts pour obtenir gain de cause. Les avocats, mais également certains fidèles de la mosquée centrale de Butembo, mobilisés pour préserver l’honneur qu’ils estiment sali de leurs imams, condamnés à mort par le tribunal de Beni pour leur participation présumée au recrutement de combattants des ADF. Des sources proches de l’affaire indiquent aujourd’hui qu’un nouveau jugement pourrait être prononcé dans les semaines à venir, et que le sort d’Hamza Baguma et de Djibril Muhindo pourrait être tout autre. La COMICO, l’instance officielle de l’islam congolais, s’est également rapprochée de la défense des imams pour avoir accès au dossier et suivre au plus près l’évolution de la situation. Dans l’entourage de l’imam Hamza Baguma, on est persuadé que le verdict, et l’arrestation-même des imams a été dictée par une logique politique, et on attend avec une impatiente certaine la nomination du nouveau gouvernement, prévue dans les prochains jours, dans l’espoir de voir la situation enfin se détendre.

 Lire : Condamnation à mort d’Hamza Baguma – la communauté musulmane congolaise sous le choc.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *