Les autorités islamiques de la province de la Tshopo étaient présentes vendredi dernier pour l’inauguration et l’ouverture de la nouvelle mosquée de Kisangani, située dans la commune de Makiso, bloc Motumbe.

mosquée de Motumbe

L’imam représentant légal provincial, Shaykh Hassan Kabongo, était accompagné du président-coordonnateur de l’AJEMESCO, Hassan Kandolo, pour l’inauguration de la première d’une longue liste de mosquées destinées à voir le jour prochainement à Kisangani et dans sa périphérie. Représentants de l’ONG qatarie Future Life, Moussa Seif et toute une délégation venue du Rwanda avaient également fait le déplacement pour saluer la réussite du projet. Au cours du prêche du vendredi, le rwandais s’est adressé aux fidèles pour annoncer la poursuite des constructions et travaux de restauration d’établissements dans la région, où une deuxième mosquée devrait prochainement être inaugurée dans la commune de Kabondo. En visite à la mosquée de Kilanga à l’issue de la prière, Moussa Seif a annoncé aux fidèles la construction d’une nouvelle mosquée plus spacieuse et répondant aux besoins de la forte population musulmane locale.

Avec le Maniema, l’ex-Province Orientale a toujours été une place forte de l’islam en République Démocratique du Congo. Laïc, l’Etat congolais n’intervient ni dans les travaux de restauration des mosquées les plus anciennes, ni dans la construction de nouveaux lieux de cultes. En collaboration étroite avec la COMICO (communauté islamique en RD Congo) à l’échelle provinciale, l’AJEMESCO (association des jeunes musulmans pour l’éducation et le bien-être social en RD Congo ) pilote de nombreux projets dans toute la région, parfois en faisant intervenir ses partenaires étrangers pour obtenir des financements.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *