Les organisations sunnites et chiites de l’islam congolais se sont rencontrées hier à Kinshasa pour des travaux de rapprochement entre les deux communautés. Une initiative pas vraiment du goût de tous.

Chiites et Sunnites RDC

Dans un contexte international tendu, alors que chiites et sunnites mènent une lutte d’influence sans merci en Syrie et en Irak, les deux communautés congolaises se sont réunies hier pour discuter rapprochement et coexistence pacifique. En présence de l’imam représentant légal de la Communauté Islamique en RD Congo (COMICO), Shaykh Ali Mwinyi, ainsi que de son prédécesseur, Abdallah Mangala, les personnalités de l’islam sunnite de Kinshasa ont rencontré les leaders chiites de la capitale.

Saluée par certains, cette initiative est loin de rencontrer un franc succès auprès de la base, notamment côté sunnite. En effet, les désaccords entre les deux communautés restent profonds, et nombreux sont les sunnites congolais qui suivent les opinions juridiques émises par certains savants musulmans excluant tout bonnement les chiites de la sphère de l’islam. Côté chiite également, il est fréquent de voir certains suiveurs taxer de « wahhabi », terme péjoratif pour dénigrer les sunnites d’influence saoudienne, tous ceux qui rejettent les enseignements chiites en général.

D’influence libanaise et iranienne, l’islam chiite ne représente qu’une petite minorité au sein de la communauté musulmane congolaise. Depuis son apparition en République Démocratique du Congo, ce courant est presque totalement pris en charge par des organisations et structures du Liban et d’Iran. La présence ostensible de drapeaux iraniens dans certains lieux de culte chiites de la capitale est souvent interprétée par la communauté sunnite comme une mainmise de l’étranger sur ce courant religieux. Depuis des siècles, chiites et sunnites s’opposent sur l’entourage proche du Prophète Muhammed ﷺ et son héritage politique. Des divisions qui touchent également le dogme et les principes fondamentaux de l’islam, exacerbées par le contexte géopolitique et le rôle jugé déstabilisateur de l’Iran sur le monde sunnite.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *