La tension qui règne en République Démocratique du Congo inquiète le chef de l’entité islamique de la province de l’Ituri. Alors que le dialogue initié par la CENCO peine à statuer sur un accord entre majorité et opposition, c’est tout le pays qui risque de s’embraser lundi 19 décembre. À travers un communiqué Shaykh Shukurani Byarufu a appelé les musulmans de sa province au calme et à la retenue.

Préoccupé par les tractations en cours à Kinshasa, et soucieux de voir le pays basculer dans la violence, l’imam en chef de la province de l’Ituri a d’abord rappelé les valeurs de paix prônées par l’islam, avant de regretter que l’attitude de la classe politique ait mené le pays à cette situation de tension extrême. « Nous avons déjà vécu des années de guerre civile et avons été particulièrement meurtris par l’insécurité pendant des années ici en Ituri, a ainsi déclaré l’imam. C’est pourquoi nous espérons que les discussions politiques qui se tiennent à Kinshasa aboutiront et déboucheront sur la paix pour tout le Congo. Nous avons trop longtemps vécu dans la peur, et c’est un cynisme politique qui menace aujourd’hui la sécurité et les vies, à l’approche de la date du 19 décembre. »

L’imam Shukurani Byarufu a tout de même tenu à apporter tout son soutien aux négociations en cours pour parvenir à un accord qui puisse garantir la paix en République Démocratique du Congo.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *