L’imam en chef de l’entité islamique de la province du Maniema a été suspendu par la haute hiérarchie de la Communauté Islamique en RD Congo.

Inaug3

La décision a été prise lors du grand conseil national de l’islam, qui s’est clôturé la semaine dernière à Kinshasa. Les imams à la tête des entités islamiques de toutes les provinces congolaises, ou à défaut, leurs adjoints ou représentants, étaient présents dans la capitale autour du comité directeur de la COMICO pour traiter des problématiques et des défis auxquels la communauté fait face aujourd’hui.

Pour le cas du Maniema, il a été décidé de suspendre l’imam Ali Omari Mwanayamba, chef de l’entité islamique provinciale, ainsi que son adjoint, l’imam Imurani Djuma. Il leur est reproché leur appartenance à la secte jugée déviante, voire hérétique, de Miqdadi, un mouvement mystique aux relents occultes vivement dénoncé par la communauté musulmane locale.

Pour assurer l’intérim à la tête de la province du Maniema, c’est l’imam Younous Madjaliwa qui a été désigné par la COMICO.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *