À l’initiative du nouveau projet de centre islamique à Kisangani, Hassan Kandolo, le très impliqué coordonnateur national de l’AJEMESCO, n’a pas hésité à planter sa tente en plein cœur du chantier.

C’est donc au plus près de l’action que le dirigeant de l’association des jeunes musulmans pour l’éducation et le bien-être social en RD Congo suit l’évolution des travaux. Un centre de formation d’imams, une école ainsi qu’une mosquée devraient voir le jour dans les prochains mois, si l’on en croit la feuille de route que l’AJEMESCO s’est engagée à suivre.

hassan-kandolo-chantier




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *