La prédication islamique bat son plein au Congo-Brazzaville, où une série de campagnes a été organisée par des imams et théologiens réunions sous le « groupe pour l’appel à l’islam du Congo ».

congo-brazzaville-predication

Bien connus en République Démocratique du Congo, le Shaykh Hamidou Elenga et l’imam Ibrahim Lekaka se sont entourés de prédicateurs émérites afin d’accomplir une vaste campagne d’appel à l’islam à l’échelle nationale. Au Congo-Brazzaville, ils font partie des personnalités musulmanes de tout premier plan, notamment grâce à leurs différentes activités portées sur la prédication.

Après la ville de Dolisie, c’est à Sibiti que le groupe de théologiens a fait escale hier, afin de tenir une conférence publique suivie d’un débat autour des thèmes de la « religion des prophètes » et de « la prière musulmane ». Ouvertes à tous, quelle que soit la confession religieuse, ces assises ont permis des échanges et discussions autour de notions propres aux religions monothéistes présentes au Congo-Brazzaville.

Dans le cadre de leurs campagnes, les membres du « groupe pour l’appel à l’islam du Congo » peuvent compter sur les témoignages d’Abdoulmalik Mani Breko, ancien pasteur converti à l’islam, qui sillonne désormais le pays en tant que prédicateur aux côtés des théologiens impliqués dans cette tâche.

Avec des estimations oscillant entre 8% et 10% de la population totale, la communauté musulmane congolaise poursuit sa percée dans un pays qui reste toutefois largement dominé par le christianisme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *