Comme on pouvait s’y attendre les forces de sécurité ont répondu à la marche pacifique par la violence. L’initiative, voulue par le comité des laïcs catholiques et soutenue par les partis d’opposition, a été réprimée par la police et l’armée, pour un bilan de 6 morts à Kinshasa, 60 blessés et 210 personnes arrêtées à travers le pays.

marchepacifique-21-01


Comme lors de la journée du dimanche 31 décembre 2017, la marche pacifique des catholiques a débuté à l’issue de la messe dominicale partout dans le pays. Face aux manifestants, qui réclamaient le respect de l’accord de la Saint-Sylvestre 2016 et le départ du président Kabila, les forces de l’ordre ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc.

D’après la nonciature, la répression a fait 6 morts à Kinshasa, alors que 60 blessés et 210 arrestations sont à déplorer à travers le pays. Des religieux catholiques font également partie des personnes arrêtées, d’autant que des paroisses ont été prises d’assaut par les forces de l’ordre.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *