Mois de Ramadan ou pas, les conflits ne connaissent décidément pas de trêve au sein de la communauté musulmane. Ce samedi 11 mai, la police a tenté de déloger les membres de la COMICO favorables à l’imam Zaidi Ngongo Amani, qui occupent le siège de l’institution depuis plusieurs mois déjà.

Nul ne sait comment tout cela se finira, mais la tension opposant le comité directeur de la COMICO, favorable à l’imam représentant légal Shaykh Ali Mwinyi, à la branche proche de Zaidi Ngongo Amani, qui revendique lui aussi le titre de mufti, a encore franchi un cap ce samedi. Alors que les Shaykhs et imams, proches de Zaidi Ngongo, occupent le siège de la COMICO depuis plusieurs mois pour protester contre la gestion de la communauté par Shaykh Ali Mwinyi, les forces de police ont investi les lieux hier pour les en déloger.

Faisant usage de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc et blessant plusieurs fidèles, la police n’est cependant pas parvenue à chasser les occupants, qui tiennent toujours le siège de la COMICO au nom de l’autorité revendiquée par Zaidi Ngongo Amani. Investi par ses pairs le 27 mai 2018 comme mufti de la République Démocratique du Congo, l’imam et ses partisans accusent Shaykh Ali Mwinyi, à la tête de la Communauté Islamique en RDC, de mauvaise gestion et d’oeuvrer à l’encontre des intérêts des musulmans congolais. De son côté, l’imam originaire de l’ex-Province Orientale démembrée continue à dénoncer un putsch et une sédition de la part d’une partie de l’élite musulmane de Kinshasa.

Il y a quelques semaines, une médiation avait été tentée par l’imam Abdallah Mangala, ancien grand mufti du pays et personnalité éminente et respectée au sein de la communauté musulmane. Pour l’heure, et alors que les musulmans congolais sont en plein mois de Ramadan, nul n’est en mesure d’assurer avec certitude que Shaykh Ali Mwinyi est à l’origine de l’intervention de la police contre le siège.


A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *