Contrairement aux soldats chrétiens et kimbanguistes, les musulmans des Forces armées de la République démocratique du Congo continuent à être exclus du service d’aumônerie militaire mis à la disposition de leurs frères d’armes.

Sujet de revendication de longue date des différents responsables musulmans successifs, ce thème des aumôneries musulmanes au sein de l’armée continue à poser problème, voire à être purement ignoré par les autorités compétentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *