Alors que les voix continuent à s’élever pour réclamer le départ des Casques bleus de l’Est du Congo, jugés incapables de mettre fin à l’insécurité à Beni, l’Alliance des kabilistes musulmans s’est également prononcée en ce sens via les réseaux sociaux. Le coordinateur national de l’AKAM/ PPRD, Hassan Mbuyamba Kalonji, a annoncé que son parti exigeait « le départ inconditionnel et diligent de la MONUSCO du sol congolais. »

Tout en affirmant se placer aux côtés de la population, qui a multiplié à Beni et Butembo les manifestations contre la mission onusienne en République démocratique du Congo, l’AKAM a invité les habitants de la région à « collaborer avec les FARDC pour mettre fin aux massacres perpétuels de civils, aux tueries et mutineries qui sévissent dans cette partie de la RDC. »

Depuis l’accession au pouvoir de son leader, Moussa Mondo, nommé au gouvernement comme vice-ministre des hydrocarbures, l’Alliance des kabilistes musulmans multiplie les prises de positon sur des sujets d’actualité avec le souci de combler le vide parfois laissé par les institutions islamiques officielles. Il y a un mois, l’AKAM lançait une pétition visant à la reconnaissance de l’Aïd El Fitr comme jour férié en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *