Les Forces armées de la République démocratique du Congo ont annoncé jeudi la prise du camp de Madina, place-forte des combattants ougandais des ADF depuis des années. Déjà conquise en 2014 par les FARDC, cette base avait été récupérée par les rebelles l’année dernière. C’est dans le cadre de la grande offensive lancée contre les ADF à la fin du mois d’octobre 2019 que des combats ont été menés contre ce camp, occasionnant de lourdes pertes du coté des FARDC, comme l’a indiqué aujourd’hui le major Mak Hazukay, porte-parole de l’opération Sukola 1.

« Votre armée a fait des sacrifices pour qu’aujourd’hui on parle de la conquête de Madina, de Mapobu et la rivière Liva (…) du côté de l’ennemi, sur cet axe on a neutralisé 40 ADF vus et parmi les cadavres vus il y a 5 leaders dont monsieur Kambale Atshubola qui fut secrétaire particulier de Djamil Mukulu, il est originaire de la localité de Mayimoya. Les capturés sont au nombre de 3, nous avons récupéré sur cet axe sur l’ennemi 5 PKM, 21 armes du type AK 47, 1 arme RPJ 7, 5 bombes artisanales. Il y a aussi des Corans et des flèches. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *