C’est la famille qui a communiqué ce 17 novembre sur le décès du patriarche du clan Ndala : Mzee Sadio, le père du colonel Mamadou Ndala, qui fut le héros de la guerre contre le M23 entre 2012 et 2013.

Fils d’un commerçant malien installé dans l’actuelle province du Haut-Uélé, Sadio s’est engagé dans les rangs de la Force Publique au début des années 1940, en pleine deuxième guerre mondiale, participant sous les ordres d’officiers belges à la campagne d’Abyssinie contre les troupes italiennes. C’est au sein du 11ème bataillon qu’il contribuera aux victoires de Saïo, Gambela et Asosa en 1941, faits d’armes célébrés en 1943 par l’érection d’un monument aux morts à Faradje, où était basé le bataillon victorieux.

Après la guerre, Sadio consacrera sa vie aux activités commerçantes entre l’Ituri et le Haut-Uélé, jusqu’à devenir un personnage incontournable dans les relations entre les populations Pygmées et les citadins, facilitant les échanges, le commerce ainsi que les expéditions en forêt.

Plus tard, il suivra avec attention les exploits de son fils, Mamadou, érigé en héros national en 2013 lors du succès des FARDC face à la rébellion du M23, délogée de la province du Nord-Kivu après deux années de conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *