Beni: Shaykh Ali Amini, chef de la région islamique de Beni, a été tué

L’imam Ali Amini a été abattu d’une balle dans la tête hier soir alors qu’il dirigeait la prière dans l’enceinte de la mosquée centrale de Mupanda, à Beni.

Connu pour ses interventions sur les ondes de la Radio Graben, Shaykh Ali Amini menait un combat acharné contre l’influence des groupes extrémistes en territoire de Beni, alors que l’affiliation des combattants de l’ADF à l’Etat Islamique en Afrique Centrale a été confirmée par les autorités congolaises au cours de ces derniers mois. Il y a plusieurs semaines, les services de renseignements militaires ont signifié à l’imam qu’un capturé des ADF l’avait désigné comme cible auprès du mouvement djihadiste. Shaykh Ali Amini avait été invité à déménager temporairement par les autorités. Lors de son sermon du vendredi 30 avril, il s’en était violemment pris à l’idéologie djihadiste, pointant sa contradiction avec le message authentique de l’islam et l’assimilant à un « signe de la fin des temps ». Il avait également dénoncé une campagne menée pour rendre les musulmans responsables des attaques à répétition attribuées à l’Etat Islamique dans la région.

Ses obsèques ont eu lieu ce matin et l’imam Ali Amini a été enterré au cimetière de Rwangoma accompagné d’un important cortège de fidèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *